Le musée de la toile de Jouy à Jouy-en-Josas

J’ai visité le musée de la toile de Jouy. J’ai découvert de très vieux tampons en bois pour reproduire des motifs de tapisseries.

Les tapisseries étaient faites à la main ce qui demandait beaucoup de temps et de la main d’oeuvre. J’ai ensuite découvert que pour imprimer le motif et pour faire plus rapidement ils ont fabriqué des rouleaux gravés. La précision de la gravure est impressionnante. Les rouleaux n’étant pas fixés au sol, j’ai failli en renverser un mais il n’est pas tombé, heureusement. Il y a une petite vidéo qui montre quelqu’un faire une tapisserie à la main. J’ai donc su comment on utilisait un tampon en bois, je savais déjà mais pour faire la couleur du tampon c’était un peu différent. L’homme qui faisait la tapisserie mettait un peu de couleur sur un tamis puis il venait poser son tampon en bois dessus. J’ai aussi découvert que pour faire tenir la couleur sur le morceau de tissu, on mettait de la bouse de vache. J’ai trouvé drôle la pièce où un mannequin porte une robe du même motif et de la même couleur que les papiers peints. Je n’ai pas lu tout les panneaux qui expliquaientt tout mais j’ai retenu le principal.

Oberkampf est la personne qui a développé le processus de fabrication de la tapisserie. Il s’était marié à l’étranger et ce n’était pas reconnu en France. Pour remercier Oberkampf d’avoir développé la tapisserie, Louis XIV a déclaré le mariage quelques jours plus tard :Désolé si la photo n’est pas très nette, mais on peut quand même voir la façon dont ils écrivaient au XVII ème  siècle.

Je conseille ce musée à tous ceux qui s’ennui le week-end et qui ne savent pas quoi faire, au lieu de regarder la télévision. Par contre si vous chercher un musée à aller voir vous n’êtes pas obliger d’aller voir celui-là en premier. Après je vous ai tout dit, à vous d’aller voir ce musée si vous le souhaitez ou non.

Autre article interessants

Laisser un commentaire